Dernière mise à jour: 29/07/2014

Assemblée Générale FEBEA 2014

Jeudi, 29 Mai, 2014

Le 12 et 13 Mai 2014 la Fédération Européenne de Finances et Banques Ethiques et Alternatives – FEBEA a tenu sa 13ème Assemblée Générale à Freiburg, en Allemagne.

 L’événement a été organisé en collaboration  avec le membre OEKOGENO, qui célèbre en  2014 ses 30 ans d’activité.

 Comme dans les années passées, l’Assemblée  Générale a été précédée par une journée  ouverte de séminaires, dédiée cette année à  « La crise du modèle européen et les solutions alternatives de la finance éthique », à laquelle  ont participé plus de 70 personnes provenant  de plusieurs Pays européens.

 La journée a été ouverte par les salutations de  Bernd Steyer et Franz Karl Karis,  respectivement Directeur et Président du  Conseil de Oekogeno, Fabio Salviato, Président  de la FEBEA et Reinhold Pix, Membre du  parlement du land de Baden-Württemberg.

La conférence, divisée en plusieurs sessions, a  proposé, à partir de la crise sociale-économique-financière européenne, une réflexion sur le rôle des banques et finances éthiques, soit celles « historiques » soit celles liées aux nouvelles initiatives qui sont en train de se développer dans plusieurs pays européens, en cherchant d’identifier quels sont les défis et les opportunités des prochaines années pour la FEBEA et ses membres.

Dans la première session donc, «Le modèle de l’Union Européenne en crise», Ms. Ulrike Herrmann a présenté les difficultés et les problèmes du modèle social, et économique de l’Union Européenne, où les politiques internes des Etats-membres ont des impacts significatifs sur l’économie de toute la Communauté.

La deuxième session, « L’alternative : les exemples donnés par la finance éthique en Europe » a proposé les expériences virtuoses des banques éthiques dans les dernières décennies.

Oekogeno et Credal célèbrent en faits cette année leur 30 ans d’activité, alors que Banca Popolare Etica a atteint le 15 ans d’activité.

Ces organisations, représentées respectivement par Bernd Steyer, Bernard Horenbeek et Ugo Biggeri, ont en faits développé leur activités dans leur territoires de référence, chacune à travers des éléments spécifiques qui ont porté à leur succès soit du point de vu économique-financière, soit du point de vu social.

A ce propos, Ugo Biggeri a rappelé l’étude récemment publié par Banca Etica sur les impacts sociaux de l’activité de la banque, qui a donné des résultants très positifs et encourageants.

La session a été conclue par Christian Felber, promoteur des initiatives Demokratische - bank (AT) et Gemeinwohl-Oekonomie, qui a présenté le projet  « Economie du Bien Commun » qui est en train d’avoir beaucoup de notoriété en Autriche et à l’étranger, soit dans les cadres académiques que économique-financier.

La conférence a donc proposé la session dédiée à Les opportunités pour la finance éthique dans la nouvelle programmation européenne 2014-2020, où Daniel Sorrosal, Responsable de plaidoyer et relations institutionnelles de la FEBEA a donc présenté les politiques, les programmes et les initiatives européens qui pourraient intéresser les organisations de finance éthique.

Un répresentant du FEI à présentée en suite les outils développés par le FEI – Fonds Européen d’Investissement en faveur des entreprises sociales, du microcrédit et en général de l’économie sociale, qui pourraient être gères avec la collaboration des membres FEBEA.

La journée a continuée avec des sessions focalisées sur deux thèmes spécifiques, qui posent des défis et des opportunités de développement pour les membres FEBEA et en général pour les institutions financières: le développement technologique et la transition énergétique.

Le Professeur Gilbert Fridgen a présenté «Le développement technologique dans le secteur bancaire au cours du 21ème siècle: opportunités et défis pour la finance éthique », en décrivant les innovations qui sont en train de modifier significativement le rapport entre institutions bancaires et clients, et en identifiant aussi les possibles lignes de développement et solutions technologique à adopter.

Le Prof. Franz Alt a donc conclu la journée, en soulignant dans son intervention, « La transition énergétique, une voie sans retour », l’importance de soutenir la diffusion des énergies renouvelables, avec un focus particulier aux systèmes photovoltaïques.

 

Pendant l’Assemblée Générale des membres du 13 Mai, la FEBEA a présenté les

activités les plus significatives du 2013 et les programmes pour le 2014.

Notamment, par rapport aux activités du 2013, on a souligné la suivie des relations avec des nouvelles organisations qui sont en train de réaliser des projets de finance éthique en Europe. On à développé des relations avec des organisations en Portugal, Grèce, Croatie, Slovénie, Finlande et Autriche.

Aussi grâce aux relations développées avec ces organisations et avec des réseaux de l’économie sociale en Europe, la FEBEA a présenté en Novembre 2013, en collaboration avec ses membres, 6 projets pour l’Appel d’offre VP/2013/017 – «Supporting the demand and supply side of the market for social enterprise finance».

En outre, comme déjà annoncée à fin 2013, le Président a rappelé que la FEBEA a changé sa structure par rapport au 2013, en s’adressant plus vers les opportunités offertes par la programmation 2014-2020, à travers l’engagement des certaines Conseillers et de M. Sorrosal, responsable de plaidoyer et relations institutionnelles.

Le 2014 a commencé très positivement pour la Fédération: ilations avec des nouvelles il faut remarquer que la FEBEA a atteint cette année 25 membres, en 14 pays européens, grâce à l’adhésion comme membres adhérents de Cooperative for ethical finance – Ebank de la Croatie et Skald 05 de la Slovénie.

Dans le cadre de sa nouvelle adresse stratégique, la FEBEA a déjà lancé plusieurs initiatives, parmi lesquelles on rappelle :

-      La réalisation de l’étude « Revue des méthodologies d’analyse d’impact de la finance éthique » en collaboration avec ISB – Institute for Social Banking. Les premiers résultats ont été présentés pendant l’AG, alors que les résultats finaux seront diffusés pendant le 2014. La présentation des résultats a été suivie par la présentation de l’expérience spécifique de SIDI dans le cadre de l’évaluation de l’impact social.

-      L’organisation en Mars 2014 d’un séminaire d’information pour les membres dédié au opportunités de la nouvelle programmation Européenne ;

-      Le lancement des Questions aux Candidats à la Présidence à la Commission Européenne, à fin de focaliser l’attention sur la réglementation du système financier et sur le rôle des banques éthiques et alternatives.

L’Assemblée a donc élu le nouveau Conseil d’Administration, en charge pour les prochaines trois années, en reconfirmant Fabio Salviato comme Président. Les membres du Conseil sont donc Bernard Horenbeek (Credal), Cyrille Langendorff (Credit Cooperatif), Chiara Meneghetti (Etimos), Lars Hektoen (Cultura Bank), Pedro Manuel Sasia Santos (Fiare), Wlodzimierz Grudzinski (Tise), Etienne Bonvin (ABS), Rony Mels (Hefboom), Jacky Blanc (La Nef), Christian Schmitz (Sidi) et Fabio Salviato.

Le Président Fabio Salviato a rappelé, en concluant les travaux de l’Assemblée, que dans les prochaines années la FEBEA devra continuer à travailler avec les Institutions Européennes à fin de promouvoir la reconnaissance de la finance éthique ; la Fédération devra en outre renforcer les relations avec les nouvelles initiatives de finance éthique en Europe à fin de soutenir leur développement.

En fin, le Président a souligné l’importance de continuer à travailler en réseau avec les autres organisations et réseaux européens qui travaillent pour le soutien de la finance éthique et de l’économie sociale.

Les prochaines années seront donc stimulants et motivants pour la FEBEA et ses membres, qui pourront saisir des importantes opportunités en travaillant en en se developpant ensemble.