Dernière mise à jour: 24/10/2016

CONFERENCE POUR LES 15 ANS DE LA FEBEA

Le 18 Octobre à Nanterre, au siège du Crédit Coopératif, il a été organisé une conférence pour célébrer le quinzième anniversaire de la Fédération.
 
L'événement a été ouvert avec un accueil chaleureux par le Président Jean-Louis Bancel et la Directrice Christine Jacglin du Crédit Coopératif, pour laisser âpres la parole aux fondateurs de la fédération: Jean-Claude Detilleux, Jean Paul Vigier, Karol Sachs et Jacky Blanc,  qui, avec leur expérience et leur passion, ont raconté l'histoire de la naissance de la FEBEA "le moment où l'utopie a été transformé en un projet concret". 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
Mais  n’est pas été seulement un moment de commémoration, les fondateurs, pendant la table ronde modérée par Bernard Horenbeek (CREDAL), ont voulu donner leur avis aux membres actuels de la Fédération, pour améliorer et promouvoir la diffusion de la finance solidaire en Europe et à au niveau international. «L'imagination  de la finance éthique n’a pas de limites, et le rôle principal de la FEBEA est d'expliquer comment chacun entend et pratique la finance éthique ». Le président Salviato a conclu la réunion en parlant de l'avenir de la Fédération, en soulignant la nécessité d'approfondir les relations entre les membres de la FEBEA plus concrètement, en créant des outils communs pour répondre aux besoins, en continuant à avoir une vision et le courage de suivre le chemin en affrontant les défis.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La deuxième partie de la matinée a été dédiée à un débat avec les membres, modéré par Cyrille Langendorff (CREDIT COOPERATIF) sur comment renforcer les fonds propres des banques et institutions financières éthiques, thème particulièrement prenant dans cette période, où les membres de la Fédération représenté par  Etienne Bonvin (BAS), Stefano Boffini (CASSA PADANA), Zoran Besak and Kresimir Prevendar (EBANKA) ont apporté des présentations exhaustives par rapport à leur expérience et solutions dans ce cadre. SEFEA, l’outil opérationnel de la fédération, représenté par Giacomo Pinaffo,  a en outre présente des possible instruments outils à ce sujet.
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'après-midi était ouvert au public, et de nombreux représentants d'organisations internationales ont rejoint les membres de la FEBEA à participer au débat modéré parDominique Lesaffre (SIDI): «En quoi la finance éthique peut apporter des solutions aux besoins locaux?». Après l'introduction effectuée par Frédéric Toussaint (CREDIT COOPERATIF) et Daniel Sorrosal (FEBEA), les orateurs Dirk Vansintjan (RESCOOP), Fanny Gerome (FRANCE ACTIVE), Ann Branch (DG EMPL), Geneviève Guénard, (CCFD-TERRE SOLIDAIRE) et Emmanuel Verny (SEE) ce sont confrontés sur les attentes du monde social, écologique, financière et politique par rapport à la finance éthique et sur les solutions que la finance éthique peut apporter. Notamment, les orateurs ont souligné l’importance de définir des réglementations qui tiennent en compte les caractéristiques spécifiques des acteurs de la finance éthique et solidaire, et l’importance du développement des services non financiers, tels que les services d’accompagnement.
 
Madame Laurence Scialom professeur et chercheur à l’Université de Nanterre, a conclu l’âpres midi en soulignant les différences entre les banques « mainstream » et les banques éthiques, en soulignant le rôle de ce dernières dans le processus de « réappropriation citoyenne de la finance ». La biodiversité, a conclu M.me Scialom, n’est donc nécessaire seulement dans le monde biologique, mais aussi dans le monde financier.