Dernière mise à jour: 20/12/2016

LA FINANCE ETHIQUE

À partir des années 1930 l'activité bancaire, qui à l’origine avait des connotations sociales (Monts de piété, Caisses d'Épargne, Banques de Crédit Mutuel ou Coopératif, etc.), a perdu progressivement ses caractéristiques éthiques originaires. Cela a rendu nécessaire la naissance – à partir de la base de la société - d'une nouvelle génération de banques sociales, les « banques éthiques ». Elles ont comme objectif d'avoir un impact économique, social et environnemental positif dans la collecte et dans l’utilisation de l’argent. Elles investissent dans des nouvelles activités telles que l'agriculture biologique, les énergies renouvelables, le Troisième Secteur (ou secteur à but non lucratif), le Commerce Équitable et Solidaire. Elles répondent de plus en plus aux besoins des personnes et des institutions exclus du système bancaire, et aux besoins des épargnants qui sont de plus en plus intéressés par l’utilisation qui est faite de leur argent.

Grâce aux banques éthiques l'institution banque reprend un chemin interrompu au début du vingtième siècle et redevient instrument de développement pour son territoire et pour de nouvelles initiatives sociales et environnementales. Un chemin à l’opposé de celui des banques commerciales, de plus en plus enclines à utiliser le levier financier pour la réalisation de profits de plus en plus grands, contribuent à la financiarisation de l'économie et créent ainsi les prémisses d’une série de crises financières qui aujourd'hui continuent à peser sur la vie de millions de citoyens.

 

 

 

ELEMENTS DISTINCTIFS DE LA FINANCE ETHIQUE

RAISON D'ETRE

Le rôle d'une institution financière éthique est d'œuvrer pour le bien commun et d’assurer le droit au crédit à travers une activité bancaire consistant à récolter des fonds et à les réaffecter, sous forme de crédits, à des projets culturels, sociaux et environnementaux. Par leur activité les banques éthiques favorisent l’inclusion sociale, le développement durable, le développement de l’économie sociale et solidaire et de l’entrepreneuriat social. Les banques éthiques ont aussi un rôle de sensibilisation du public sur le rôle de l'argent et sur le dysfonctionnement de l'économie basée sur le court terme et sur le profit comme seul objectif.

 

COMMENT?

Une banque éthique est profondément enracinée dans le territoire dans lequel elle intervient, et dans ses réseaux sociaux-économiques. Cela lui permet d’avoir une connaissance complète de ses clients et de leurs projets financés.

Une banque éthique est toujours constituée sous une forme qui permette une large participation de la part des employés et des actionnaires ou sociétaires. Au-delà de la valeur de la participation, pour une banque éthique la valeur de la transparence est fondamentale: transparence dans la provenance et dans l’utilisation de l'argent, dans les modalités de gestion de l'activité de crédit et de gestion de la société même. La transparence doit être assurée en particulier vis-à-vis des clients.

 

QUELS SERVICES OFFRE-T-ELLE? 

La finance éthique repose sur l’épargne citoyenne, qu’elle transforme en produits financiers solidaires et transparents. Elle permet aux épargnants qui souhaitent donner un sens à leur argent de financer des entreprises et des associations à haute plus-value sociale et environnementale.

Différentes formes de placements solidaires existent sur le marché : parts de coopérative, épargne, actionnariat solidaire, assurance-vie, etc. Pour être solidaire, tout ou partie de l’argent placé doit financer des projets qui contribuent à construire une société plus juste, plus solidaire et plus durable. L’argent placé auprès d’un organisme de finance solidaire n’est pas placé dans activité speculatives mais dans des projets de l’économie réelle qui ont un impact direct sur la société dont il émane.

Les outils d’investissement ou de partage solidaires prennent des formes diverses selon les institutions : microcrédit aux personnes, microcrédit professionnel, crédit aux associations, garantie, apport en fond propre, etc. Bien souvent, les institutions de finance éthique développent également, en complément au financement, un volet d’accompagnement des projets afin de donner à ceux-ci les plus grandes chances de réussite.

 

POUR QUI ?

Le but de l'activité de crédit d'une banque éthique est celui d'avoir en même temps un impact positif au niveau social, environnemental et économique. Pour cette raison une banque éthique oriente la collecte de l’argent vers des activités économiques poursuivant un objectif social, environnemental et culturel.

La finance solidaire est ainsi active dans tous les secteurs de la société civile et œuvre partout où des citoyens s’engagent pour améliorer le monde dans lequel ils vivent. Grâce à l’épargne des citoyens, la finance solidaire soutient notamment :

  • les associations et les entreprises de l’économie sociale ;
  • les porteurs de projet de l’entrepreneuriat social qui cherchent à développer une activité économique ;
  • les personnes ou les groupes de personnes victimes de l’exclusion sociale, professionnelle ou bancaire ;
  • la solidarité internationale.

La finance éthique œuvre partout où se construit une société plus juste, plus solidaire, plus durable. Nos membres vous parlent de ce qu’ils font dans les différents secteurs. 

 

Développement durable 

 

Cohésion sociale, inclusion sociale

 

Culture

 

Emploi

 

Solidarité Internationale

 

Finance Solidaire